Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

François Cluzet insulte Alain Delon (vidéo)

François Cluzet ne veut pas qu’on baisse son salaire et insulte Alain Delon (vidéo)

Les César sont souvent l’occasion pour la grande famille du cinéma de régler ses comptes. Hier, François Cluzet n’a pas dérogé à cette tradition en prononçant en ouverture de la soirée, un discours très politique. Le président de cette 39 cérémonie des César a ainsi multiplié les clins d’oeil à l’actualité récente, égratignant notamment au passage Alain Delon.

Hebergeur d'image

 

Dès ses premiers mots, François Cluzet a ainsi adressé un salut appuyé à ses « chers partenaires intermittents du spectacle« . [...]

 

Le président des César 2014 a ensuite voulu revenir sur la polémique sur les salaires des acteurs français lancée en janvier 2013 par Vincent Maraval et alimentée récemment par un rapport remis au gouvernement. « Il y a un truc que j’ai entendu l’autre jour qui ne passe pas. C’est : ‘les salaires des acteurs sont trop élevés. Les acteurs populaires seraient trop payés’ » a ainsi expliqué François Cluzet. [...]

 

Et François Cluzet d’expliquer sur le même ton : « Moi, j’ai ramé pendant 35 ans. Je viens juste d’arriver comme acteur un petit peu populaire. Et paf ! Non mais vous avez attendu qu’on annonce que je serai président pour balancer ça ou quoi ? Ça sent la fouine. J’aime pas ça. J’aime pas les fouines et vous le savez ! » s’est-il emporté. « Il faut une dérogation pour les nouveaux populaires… Parce qu’attention, vous avez déjà entendu parler de la fuite des cerveaux. Vous voulez me forcer à aller en Suisse ? C’est ça ? » a-t-il interrogé.

 

L’acteur de « Intouchables » a alors profité de l’occasion pour adresser un tacle appuyé à Alain Delon, absent de la soirée. « Il y a un acteur très connu, très, très connu, ça fait 15 ans qu’il est en Suisse. Vous avez vu ce que ça donne ? L’autre jour, il est revenu à Paris pour une émission. Bah il est pas con. Son cerveau, il l’a pas amené, il l’a laissé là-bas, de peur qu’on lui pique ! » a raillé François Cluzet en référence aux récentes prises de position de l’acteur concernant le Front National. Et François Cluzet de conclure : « Et pourtant, des cerveaux comme ça ici, c’est pas ce qui manque !« .  [...] 

OZAP