Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

France : face au déclin, l'option de la reconquête

Bloc-notes :

face au déclin, l'option de la reconquête

|
Question d’un apprenti sorcier contemplant son œuvre, un brin ennuyé : "Est-ce que la France existe encore ? N’est-elle pas devenue une “sous-nation” ?" Cette lucidité soudaine de Julien Dray (Le Monde, mardi), cofondateur de SOS-Racisme et de son terrorisme intellectuel, ne va pas jusqu’à l’inciter à s’excuser des dégâts causés par les "progressistes". L’homme se flatte, au contraire, de ses combats pour l’immigration et l’"antifascisme", imposture utilisée par la gauche depuis trente ans pour faire taire les lanceurs d’alertes. Pourtant, un pompier s’éveille chez le pyromane : "La gauche actuelle, si elle veut encore avoir un rôle positif, doit (…) défendre un monde libre, métissé, mais rassurant." Cependant, qui sont les coresponsables de l’insécurité, de la nouvelle judéophobie, du mal vivre ensemble, sinon les démolisseurs qui pavanent encore ?

Dray a néanmoins raison de s’inquiéter : la France, économiquement exsangue et culturellement éclatée, risque de devenir l’ombre de ce qu’elle fut, à force de supporter les maltraitances d’une bien-pensance étatiste et xénophile. Ce qui advient, y compris chez des élites affolées par leurs odieux rejetons, est une prise de conscience des désastres nés d’un excès d’idées fausses. Le réveil de la société civile, les mobilisations des "veilleurs debout", la rébellion contre les partis, la libération de la parole sur le Net sont les premiers symptômes d’une résistance enclenchée. Face aux mythes qui s’effondrent s’échafaude un refus d’aller plus avant vers le déclin. Une possible reconquête se profile.

Les digues qui abritent la cité officielle, construite sur des mensonges, des interdits de penser et des intimidations, flanchent sous la force des évidences. (La suite ici)
 
 
IVAN RIOUFOL