Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

"Ils" me battaient parce que j'étais catholique !

« Ils » me battaient parce que j’étais catholique !

islam

 

Sources : BOULEVARD VOLTAIRE

« J’ai peur que cela s’aggrave. Cela va devenir comme en France », a ainsi témoigné un habitant du quartier de Kista dans le journal Aftonbladet. Ce matin, comme tous les matins, mon radio-réveil s’est mis en route à 6 h 50 et, à l’énoncé de l’actualité brûlante du jour, j’ai bien cru que je dormais encore… perdue en plein cauchemar.

Le journaliste répète : « Un soldat britannique a été massacré à la machette et au hachoir par deux hommes, en pleine rue, sous les yeux de douzaines de témoins horrifiés, à Woolwich, dans le sud-est de Londres. » Et vous savez quoi ? Une vidéo tourne sur Internet pour ceux et celles qui voudraient revoir la scène…

Assez ! Jusqu’à quel point continueront-ils de nous faire croire que ces gens agissant comme des animaux sont les exceptions qui confirment la règle ? Que l’islam est une religion de paix et d’amour ? Avez-vous seulement parcouru le Coran ? Avez-vous au moins lu des ouvrages tels que « Le prix à payer » de Joseph Fadelle, narrant avec fidélité l’incroyable calvaire de sa conversion au catholicisme ? Ses propres oncles en viennent à le faire torturer et à le pourchasser en lui tirant dessus… C’est qu’ils ne rigolent pas, là-bas. Force est de constater qu’ici non plus, on ne rit plus.

Désormais, le danger n’est plus cantonné aux « portes » de notre pays, il est bien plus proche. Mais je vous entends d’ici dénoncer mon racisme primaire et mes propos xénophobes. Allez plutôt assener vos leçons de morale et de tolérance à la famille du soldat qui s’est fait découper en morceaux en pleine rue par deux barbares…

« Nous jurons par Allah le tout-puissant que nous n’arrêterons jamais de vous combattre », rapporte un témoin de la bouche d’un des deux bourreaux. Et une nouvelle fois de vous scandaliser : « Mais ce sont des gens comme vous qui créez l’amalgame et stigmatisez le monde musulman ! » Dites-donc, ce n’est pas à vous que « Selim » et ses trois « camarades » cassaient la gueule, chaque semaine au collège des Eucalyptus en classe de sixième, vomissant des injures cathophobes tout en vous farcissant le gosier de boue ; ce n’est pas vous qui étiez forcé de vous réfugier dans le bureau du proviseur alors qu’ « ils » avaient découvert que vous étiez catholique et voulaient vous flanquer une belle correction ; ce n’est pas vous non plus que l’on menaçait si vous refusiez de faire leurs devoirs… Non, c’est moi. Alors, vos remarques, je m’en passe.