Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'humiliation lancinante d'être français, aujourd'hui...

Jacques CELERIER
81, rue de Passy
75016 Paris Paris, le 24 avril 2013


Entre mortelle repentance et multiculturalisme à marche forcée …

L’HUMILIATION LANCINANTE D’ETRE FRANÇAIS AUJOURD’HUI

Une humiliation d’autant plus grande, pour tous ceux qui aiment leur pays, que celui-ci a été si grand, si généreux, si authentiquement et exemplairement humain.

Aujourd’hui, la France n’est plus que l’ombre d’elle-même. Elle sombre dans un océan de lâchetés, de veulerie, et d’une indicible bêtise.

Humiliée, ridiculisée et sans cesse défiée par les comportements de ceux-là mêmes, qu’elle a souvent sauvés de la misère, de la torture et parfois de la mort, elle fait montre d’une angoissante impuissance en s’abîmant en d’incessantes et humiliantes prosternations, génuflexions et contritions. Une impuissance que n’arrivent pas à dissimuler d’affligeantes gesticulations faites de vent et d’esbrouffe. Elle donne ainsi aux siens, comme au monde entier, l’image désolante et pathétique d‘une vieille star flétrie et déchue qui voudrait encore faire illusion de ses charmes et de son talent.

Que ce soit de son monde politique, de son Education Nationale, de ses Armées ou de sa société civile, tout craque, se fissure, se gangrène. Infiltrée, noyautée, métastasée par des colonies de cloportes de tous niveaux et de toutes origines qui se goinfrent de sa chair, comme de ses subsides, notre mère France est entrée selon moi en situation pré-comateuse.

Nous arrivons aujourd’hui au terme d’une longue, perverse et machiavélique déstabilisation de notre société. Déstabilisation entreprise depuis des décennies par l’Anti-France, entreprise initiée parfois même, et notamment, depuis la fin de la seconde guerre mondiale par nos « amis » les Américains qui avaient déjà préparé monnaie et fonctionnaires à leur goût …

Aujourd’hui, ambassadeur en tête, ils arpentent régulièrement nos banlieues pour y faire de précieux prélèvements de personnels qu’ils envoient tous frais payés en séjour aux USA … Désormais sur notre sol, comme dans nos esprits, les mauvaises graines y ont été semées. Elles n’ont plus qu’à croître et s’épanouir pour parachever l’œuvre de mort programmée pour notre si beau pays.

Ce peuple, qui fut si prompt jadis à se révolter contre toutes formes d’injustice, se laisse aujourd’hui recouvrir sans broncher par ce linceul qui enterre aussi bien les hommes que les nations lorsqu’il est tissé dans l’abandon des repaires identitaires, la lâcheté, l’obscurantisme cérébral et un égoïsme aussi forcené que suicidaire.

Cette stupéfiante attitude de passivité bovine, accompagnée d’un cerveau de colibri, comme l’avait déclaré le général de Gaulle, qui consiste à subir sans réagir est la plus sûre garante du succès de nos ennemis. Et si l’on ajoute à celle-ci une disposition de plus en plus marquée à la nuit cérébrale… dont se charge allégrement notre Education Nationale avec les trois millions d’illettrés qu’elle a déjà produits, le résultat espéré ne peut qu’être … inespéré pour nos ennemis.

La tri-polarité décideuse de l’avenir de la France peut être déclinée comme constituée par le peuple, l’Education Nationale et la mouvance politique.

Le peuple : il fait preuve d’une irresponsabilité inquiétante lorsqu’il apporte 45 % d’abstentions à la dernière élection présidentielle au nom du « tous pourris », permettant ainsi à 25 % seulement des électeurs inscrits (9,2 millions sur 43, 2 millions) d’obtenir le pouvoir. Belle démocratie !!

Le moindre bon sens aurait dû le porter à voter pour ce que l’on sait depuis trop longtemps, c’est-à-dire pour… les moins mauvais ! L’électorat musulman, lui, ne s’y est pas trompé en votant à 93% ! D’autre part, se mourir de honte au nom de la repentance de racisme, devrait l’inciter à se poser la question de savoir pourquoi cette accusation vient le plus souvent des plus racistes du monde … ou de l’Anti-France. Pour l’inquiéter, faut-il que seule son assiette soit en danger ? !

L’Education Nationale : elle est devenue l’école de tous les vices. Elle représente les racines du mal les plus profondes, les plus déstabilisantes. En supprimant éducation morale et éducation civique depuis plus de 40 ans, en innovant des méthodes d’apprentissage des savoirs incroyablement ineptes, elle a été le fer de lance de l’ensauvagement et du détricotage civilisationnel de notre société.

Le monde politique : un monde parfaitement délétère et frelaté, trop souvent porté à une démagogie crapuleuse. Que penser de cette préoccupation prioritaire d’une recherche éperdue du mariage gay dans la situation actuelle de catastrophe nationale ? !

Avançant masqués au nom de « l‘anti-racisme », on vient de comprendre pourquoi aux dernières élections présidentielles ! Faux anti-racistes, vrais négriers politiques !

Avançant toujours masqués au nom d’une morale insurpassable et professorale, armés de promesses qu’ils étaient sûrs de ne pas tenir, ils ont conquis les plus hauts sommets avec les résultats que l’on sait. Fausses vierges, vraies p. !

Résumons-nous sur ce chapitre : entre une gauche vicieuse et pharisaîque en diable et une droite trop souvent lâche, stupide et qui a peur de son ombre, Peuple de France, tu es mal parti !

Ne soyons quand même pas candides au point de croire que pour faire de la politique au-delà d’un conseil municipal, il faut être un enfant de Marie !

Mais de là à nous faire croire qu’il faut être collabos, prostitués, sans âme … et prévaricateurs de son propre peuple ! …

Bonjour à tous, et … bon moral quand même !

Jacques CELERIER

Faites circuler le plus possible, svp. Merci.