Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mais... Qu'est-ce qu'elle vous a fait, la France ?? (Vidéos)

Pierre Cassen en Bretagne : Mais qu’est-ce qu’elle vous a fait, la France ? (vidéo)

Un passionnant colloque sur la crise sociale s’est tenu samedi 23 mars à Chartres de Bretagne. Je vous propose quelques extraits d’un des débats, celui où le jacobin de service, Pierre Cassen, portait les couleurs de Riposte laïque et de Résistance républicaine.

Le débat fut vif, animé, plein d’humour et de passion et je vous prie de croire qu’aucun spectateur ne s’est ennuyé dans cette amicale prise de bec entre un européiste, Thomas Ferrier, un nationaliste breton, Ronan le Gall et un jacobin, Pierre Cassen.

Que faire face à la crise, au chômage et à la concurrence mondiale  ? Faut-il conserver l’euro ou revenir aux monnaies nationales ? Faut-il détruire l’Union européenne et revenir aux Etats-nation souverains ? Faut-il du libre-échange ou du protectionnisme ? Peut-on renvoyer dans leurs pays d’origine les immigrés dont on n’a plus besoin et déchoir de la nationalité française ceux qui refusent nos lois  ? Europe des nations ou Europe des régions ?

L’enjeu est essentiel et gageons que ces quelques échanges permettront à nombre d’entre vous de remettre en question des idées toutes faites.

Bien entendu les jacobins, souverainistes et Gaulois que nous sommes ont été horrifiés d’entendre certains des participants à ce colloque proposer purement et simplement la disparition de la France, la disparition du peuple français et de sa langue (parce que vouloir faire disparaître jusqu’à la nationalité française pour la remplacer par une nationalité européenne c’est tout cela) et par un amour de l’ultra-libéralisme de l’Europe qui les a amenés à proposer, cyniquement, d’augmenter le temps de travail hebdomadaire de 4 h…

Il était, et il est essentiel que les Républicains de Résistance républicaine et Riposte laïque soient présents partout pour apporter la contradiction et défendre notre modèle social, nos services publics, notre souveraineté nationale.

Certes, le camp patriote est divisé – et c’est un euphémisme- et nous ne pourrions pas proposer programme ni gouvernement de coalition avec un certain nombre de nos alliés dans la lutte contre l’islam. Nous le savons tous mais nous savons faire fi de nos divergences pour le moment, parce que l’urgence est ailleurs. Si nous réussissons à renverser la vapeur, il sera toujours temps de demander aux Français quel modèle ils souhaitent. Pour le moment nous nous contentons de réfléchir, ensemble, de débattre, afin de proposer aux Français des alternatives, porteuses d’espérance, au système qu’ils subissent depuis 40 ans.

Première partie :

Deuxième partie :

Christine Tasin

Résistance républicaine