Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Manif du 08 décembre : le silence des moutons...

Manifestation du 8 décembre : le silence des moutons

 

Une manifestation passée sous silence par les médias de la bien-pensance. Il est vrai qu’elle était contre l’islam, ce cancer qui grignote notre pays, cette peste verte qui est favorisée par bien des maires de villes, petites ou grandes, qui s’ingénient, pour obtenir le vote musulman, à satisfaire les associations islamiques avant même qu’elles ne fassent de demandes. Je me souviendrai toujours que la seule mosquée à avoir appelé à voter Hollande est celle de Puteaux, dont le Maire UMP ne fait pas dans le détail pour favoriser l’islam dans sa ville, à commencer par lui offrir une gigantesque mosquée de toile, contre un modeste loyer en attendant qu’une mosquée de cinq étages se construise au centre de la ville.

 

Une manifestation passée sous silence, une de plus, qui se voulait aussi, pour le maintien des fêtes chrétiennes.

 

Plus lâches que certains politiques à gauche, il n’y a que certains politiques à droite. Tous, main dans la main, pour flatter l’imam du coin et espérer obtenir en échange une sorte de paix des électeurs. Cela fait bien rire les imams et autres docteurs de la foi qui observent avec délectation ces circonvolutions et ces courbettes. Une main tendue si elle n’est pas musulmane, est une main à couper.

 

Le plus étonnant est de voir que la communauté juive de France n’est pas en reste. Pourtant, celle-ci devrait être bien plus prudente dans ces signaux vis à vis de l’islam et ne pas faire semblant de ne rien voir, à commencer par les faits révoltants et de plus en plus courants d’actes antisémites qui ne sont pas le fait de hordes de Français blonds aux yeux bleus, et autres franchouillards. Ils doivent réaliser que les seuls Français antisémites sont ceux qui se réclament de l’extrême gauche et qui, au nom de l’excuse facile de l’anti-sionisme en profitent pour dégueuler leur haine des juifs. Israël a bon dos. Mais Israël est loin. La seule réponse qu’ont trouvée les élites juives françaises est de faire des courbettes à l’islam à travers le CRIF et la LICRA. Ils devraient savoir qu’il ne sert à rien de reculer devant des personnes qui ont dans leurs propres textes religieux, leur ADN, la détestation de ce qu’ils sont. « Le jour du jugement dernier, même la pierre dénoncera le juif qui sera caché derrière elle« . C’est valable aussi pour les Chrétiens et je ne parle même pas des athées, des homos et autres mécréants qui sont condamnés à la pendaison immédiate dans le discours de la charia. « Il n’y a pas d’autres dieu que dieu et il est le seul à disposer des lois ». Autrement dit, dès lors que l’islam sera majoritaire, les lois de la république deviendront obsolètes.

 

Une manifestation donc, une de plus pour dénoncer cette horreur liberticide qu’est l’islam, système totalitaire équivalent au nazisme à tel point comme le faisait remarquer Jeanne Bourdillon ici même, qu’Hitler avait de l’admiration pour cette pseudo religion.

 

On peut simplement regretter que cette manifestation n’ait pas rencontré beaucoup de succès en termes de manifestants mais que cela tient à mon sens à des faits que je vais tenter d’expliquer:

-

         La période électorale qui a interdit à beaucoup de personnes de venir alors même qu’elles ont à l’esprit une campagne municipale, qu’elles ont la tête dans le guidon et ne peuvent pas s’investir ailleurs que dans la recherche de colistiers et de démarches comme le tractage et le boitage ainsi qu’une présence sur les marchés de leurs villes.

 

-         Une confusion totale dans le message qui se voulait ce jour-là, à la fois républicain, laïc et pro-chrétiens dans la défense des fêtes chrétiennes (et donc religieuses) alors même que « Résistance Républicaine », l’organisatrice, refusait de participer aux manifestations du « Printemps Français » sous prétexte que c’était une démonstration de religieux « anti-mariage pour tous », que la Présidente de Résistance était en faveur de la loi Taubira. Ce qu’elle revendiquait partout où elle pouvait le faire. Sans compter que sur son site, « les veilleurs debouts » étaient assimilés à des extrémistes religieux. Se souvenir tout de même que de nombreux adhérents se sont fait vilipender, voire virer de l’association pour avoir participé au nom de « Résistance Républicaine » aux manifestations.

 

Période électorale, confusion des messages, lassitude des uns et des autres, positionnements fluctuants et incertitudes sur les aboutissants, sans compter les dépenses inhérentes qu’une manifestation entraîne, expliquent probablement le nombre de manifestants. 300 disent les uns, près de mille, dit Résistance Républicaine. Qu’importe, il va être temps de cesser de se prendre les pieds dans le tapis des egos multiples et variés et de proposer aux résistants un message clair, audible, unificateur et porteur d’avenir. Le temps n’est pas à l’invective mais à la reconquête de nos libertés mises à mal par la classe politique et nos dirigeants depuis plus de 40 ans.

Gérard Brazon (Puteaux-Libre)