Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Poignant : la lettre d'adieu d'un policier à son chien...

Poignant : la lettre d'adieu d'un policier à son chien

Jeudi 30 Janvier 2014 | Actu Chien - Chiens

  

 

berger allemand, chien policier

 

Christopher Coscia, un agent de police du Massachussetts aux Etats-Unis, a dû prendre une bien triste décision, celle de faire endormir son fidèle partenaire, un Berger Allemand âgé de 9 ans auprès duquel il a travaillé pendant des années. Dante souffrait d'hypertension pulmonaire et était victime de crises de plus en plus régulières, la circulation de l'oxygène vers son coeur et son cerveau étant devenue trop difficile.

 

Le coeur brisé, c'est assis dans sa voiture avec Dante, quelques instants avant de lui dire adieu, qu'il a écrit une lettre bouleversante. Un récit publié sur la page Facebook de la police du Massachussetts.

"Dante était un chien merveilleux"

"Dante était un chien merveilleux. Il était un grand et beau berger noir et feu. Il avait une allure majestueuse, avec sa grosse tête, ses oreilles et sa grande taille. Il avait sa propre personnalité. La plupart des chiens sont juste des chiens, mais certains sont aussi humains qu'ils sont chiens. Chaque matin, quand j'ouvrais la porte de son chenil, il me sautait dessus, enveloppait ses pattes autour de ma taille, attendait son bonjour du matin, puis s'élançait dans les escaliers, poussait la porte ouverte, prêt à aller travailler. Au cours de sa carrière, il a contribué à débarrasser les rues de la drogue. Il a réussi à localiser et aider à la saisie de plus de 1000 grammes d'héroïne, 8600 grammes de cocaïne, 450 grammes de marijuana, et plus de 14 000 000 de dollars en espèces" raconte fièrement Christopher.


Avec tendresse, il se souvient comment Dante a appris à ouvrir les portes, notamment celle qui les séparait dans la voiture, pour pouvoir rester aux côtés de son maître.

 

Puis un bien triste jour, la santé du chien si intelligent, fidèle et dévoué a commencé à décliner. "Tout a commencé un jour où je suis allé le chercher dans son chenil. Dante s'est effondré sur moi, il est tombé comme une pierre, sans plus aucun contrôle de son corps. Après plusieurs examens, il était évident pour le vétérinaire qu'il souffrait d'hypertension artérielle pulmonaire, une maladie dont la cause est inconnue" explique-t-il.

"Nous n'étions pas encore prêts"

"Les semaines ont passé, et il a commencé à avoir des crises, en raison du manque d'oxygène dans son cerveau. L'autre jour, il a eu une de ces crises, je me suis assis dans la neige près de lui, le caressant tranquillement en attendant que ce soit fini, puis je suis rentré dans la maison. En entrant, à mon grand désarroi, j'ai réalisé que ma femme et mes deux enfants nous observaient attentivement pour s'assurer que tout allait bien. Mais ce n'était pas le cas et quand j'ai passé la porte, ma femme et ma fille pleuraient, comprenant ce qui allait advenir, nous n'étions sans doute pas encore prêts".

Mais ce qui devait arriver arriva. Mardi, le 28 janvier, Christopher a dû se résoudre à conduire Dante chez le vétérinaire, "pour l'inévitable".

 

Dans la voiture, le chien "s'est redressé, plus alerte que jamais, sur ses gardes, pour vérifier le périmètre. Comment un chien qui peut à peine respirer parvient-il à rester debout et vigilent pendants si longtemps ?" s'interroge Christopher dans sa lettre, alors qu'il ne lui restait plus que quelques minutes avant de laisser son meilleur ami s'en aller.

 

WAMIZ
Mots clés : chien policier
Par Sophie Le Roux Crédits photo : Facebook