Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pour sauver la France, il faut virer Hollande et sa clique !!

EDITO DE CYRANO (RIPOSTE LAIQUE)

Pour sauver la France, il faut virer Hollande et sa clique

affiche-22juin

Pour ce numéro 300 de Riposte Laïque, un petit retour historique. Il y a 45 ans, après un mois de mai 1968 fort agité, le général de Gaulle avait repris la situation en main, et dissous l’assemblée, le 30 mai 1968. Tout le monde était content. L’UDR, après sa démonstration sur les Champs-Elysées, savait que le peuple préférait l’ordre au désordre, surtout quand le désordre n’a pas de débouché politique. Le Parti communiste ne voulait qu’une chose,  la reprise du travail, après les accords de Grenelle. Les gauchistes montraient leur imbécillité et leur mépris du peuple, en criant « Elections piège à cons ». Le verdict fut sans appel, l’UDR et ses alliés remportèrent 394 sièges, contre 91 à la gauche parlementaire (à l’époque, il y avait cent députés de moins, et nos élus servaient encore à quelque chose).

 

cohnbenditcaricatureIl y a 45 ans, la jeunesse criait «10 ans, ça suffit». Aujourd’hui, à peine un an après l’élection de Hollande, elle commence à scander : « Hollande démission » et « Taubira démission ». Ce mot d’ordre ne concerne pourtant plus la seule question du mariage et de l’adoption homo, ni le seul président de la République, et sa haineuse ministre de la Justice. C’est toute l’arrogance, la morgue, la suffisance, le fric, la dictature du politiquement correct et l’omni-pouvoir de tous ces petits bourgeois radicalisés de Mai 1968, que notre peuple ne supporte plus. Il suffit, pour s’en convaincre, de voir la chute sans fin, qui bat tous les records historiques d’impopularité de la Ve République, de l’imposteur de l’Elysée. Il suffit de voir le rejet massif des journaleux, des pseudo-experts et des magistrats dans l’opinion.

Certes, ne soyons pas manichéen, l’héritage de Mai 68 a amené quelques retombées positives dans la société française, notamment au niveau du droit des femmes. Pour autant, depuis ces années là, les leaders de Mai 68, dont un Cohn-Bendit et son gros bide de bourgeois parvenu sont une caricature, ont imposé leur idéologie par un véritable terrorisme intellectuel, exercé sur l’ensemble de la population. Ils ont parfaitement appliqué les théories développées dans cette vidéo par l’ancien agent du KGB Youri Bezmenov, qui, en 1985, expliquait à l’occident les méthodes de manipulation de l’opinion et de subversion idéologique.

 

http://www.youtube.com/watch?v=uHxyII04iWM

Les adeptes de l’idéologie de Mai 1968 se sont livrés à un véritable lavage de cerveau de masse, et à une permanente inversion des valeurs. Cela a commencé par le rejet de tout sentiment patriotique, amalgamé à une valeur d’extrême droite. Puis par l’inversion du bon sens. Il fallait préférer l’immigré au Français, l’assistanat au travail, l’individualisme à l’intérêt général, le voyou à la victime, l’islam à la laïcité, le perturbateur au bon élève, le désordre à l’autorité, l’enfant roi aux parents, les tags au respect du bien public, les chansons anglaises aux chansons françaises, le rap à l’accordéon, Sartre à Aron, BHL à Muray, Renaud à Sardou. Et bien évidemment, il fallait tout accepter, puisqu’il était interdit d’interdire !

- Accepter la pédophilie, sous peine d’être classé comme petit bourgeois réactionnaire.

- Accepter toujours plus d’immigration, et toujours moins d’assimilation, sous peine d’être classé comme dangereux fasciste nostalgique de Vichy.

- Accepter toutes les exigences de l’islam, et glapir, au premier attentat islamique, « Surtout pas d’amalgame ! », sous peine d’être classé comme dangereux raciste.

- Accepter la dictature des « anti-racistes », puisque, par leur vaillante action (payée avec nos sous), ils empêchaient, parait-il, la parole raciste de se libérer (il suffit d’écouter les rappeurs parler des Français, et les racailles parler des Juifs, pour comprendre toute l’imposture des prétendus anti-racistes post-soixantards). En traînant des centaines de victimes devant les tribunaux, cette clique, héritière de mai 68, nous rappelle les Gardes rouges qui, sous Mao, traînaient les mal-pensants dans les rues, sous les insultes et les coups, avec un écriteau autour du cou.

- Il fallait taire la réalité de l’insécurité, sous peine d’être classé comme un beauf nostalgique de l’Algérie française.

- Il fallait demander pardon pour tout le mal que notre pays était supposé avoir fait, et surtout ne plus parler de son inimitable apport au monde.

- Et, bien évidemment, il fallait accepter comme inéluctable la grande et belle Europe, sous peine d’être classé comme un dangereux nationaliste nostalgique de la guerre.

 Ri7police de la pensée jpegC’est dans ce contexte de terrorisme intellectuel que le lobby LGBT, qui ne représente qu’une petite minorité d’homosexuels, financée par le milliardaire de gôche Pierre Bergé, a décidé d’imposer la mariage homo, porteur obligatoirement de l’adoption homo et de la marchandisation du corps humain. Le co-propriétaire du Monde, qui a arrosé nombre de dirigeants socialistes, ne cache même plus ses objectifs : que les riches homosexuels, mais aussi hétérosexuels, paient les pauvres pour leur faire des enfants ! La dégénérée Marcela Iacub, par ailleurs écrivain putassière relatant ses galipettes avec Strauss-Kahn, allait même plus loin, voulant libérer les femmes de l’enfantement, au nom de l’égalité, avec un utérus artificiel ! Après les délires d’Attali voulant euthanasier les « Vieux » de 65 ans, on voit se mettre en place, sous une direction socialiste, une société fasciste digne du « Meilleur des mondes ».

Sauf que cette fois, la propagande officielle n’a manifestement pas marché. La caste n’a pourtant pas ménagé ses efforts. La franco-marocaine Belkacem a été faire de de la propagande dans les écoles publiques, pendant que Peillon-la-fumette tançait les écoles catholiques qui osaient aborder la question. Sœur Caroline Fourest nous a imposé son catéchisme matin, midi et soir, promettant l’enfer aux homophobes, forcément d’extrême droite, qui n’approuveraient pas le projet. Elle nous a vendu l’image d’une France où les pogroms contre les homosexuels se multiplieraient… La police a été réquisitionnée pour minorer grossièrement les chiffres. Les sondeurs ont été appelé au secours. Les sénateurs ont triché lors d’un incroyable vote à mains levées, les députés ont avancé les débats pour en finir au plus vite avec la contestation de la rue.

C’était tellement gros que cela a eu, bien évidemment, l’effet contraire, et a contribué à discréditer encore davantage ce gouvernement. La révolte dépasse largement, ce jour, la seule question du mariage homo. Elle débouche sur une remise en cause beaucoup plus profonde de la société que les disciples de Cohn-Bendit nous présentent comme la seule possible, imitant une Margareth Thatcher qui, en 1981, martelait, pour justifier ces choix politiques : « There is no alternative ».

Ri7VarennesQu’ont-ils, nos vaillants soixante-huitards repus, à proposer à notre jeunesse, mais aussi à notre peuple ? Un chômage de masse record, des salaires de plus en plus bas, des retraites de plus en plus faibles, des soins de moins en moins remboursés, des impôts de plus en plus élevés, et une récession économique qui va aggraver les fermetures d’entreprises. Cela, le pantin du système Mélenchon pourrait le dire ! Mais il n’ajoutera jamais : la soumission à la dictature européenne, l’ensauvagement accru de la France (un Gaulois a 200 fois plus de chance de se faire agresser qu’un musulman, selon Laurent Obertone), l’islamisation grandissante de notre pays, avec aujourd’hui 8 millions de musulmans qui savent utiliser le rapport de forces contre la laïcité, une immigration massive qui prépare le grand remplacement et le changement de population, comme l’explique si bien l’écrivain Renaud Camus… et des camps de roms de plus en plus nombreux.

La seule perspective qu’ils offrent donc à notre jeunesse est d’être sous la coupe de Bruxelles, de devenir minoritaire dans son propres pays, et une situation d’affrontement inévitable avec les islamistes qui lui laisse le choix entre la Résistance ou la dhimmitude, donc entre le guerre ou la soumission.

Nos soixante-huitards savent, d’autre part qu’ils n’ont plus de pouvoir politique, car tout se décide à Bruxelles par une caste non élue. Mais ils veulent continuer à jouir des nombreux fromages de la République. Ils multiplient donc les structures qui permettent de caser famille, maîtresses, copains… Quand ils ne sont pas des élus, ils veulent, dans leurs universités, leurs salles de rédaction et autres lieux où ils sévissent, bien vivre sur la Bête, tout en réclamant des sacrifices à un peuple que ces fils de bourgeois ont toujours méprisé.

Mardi Hollande, comme tous les mous qui veulent jouer les durs, va faire passer sa loi coûte que coûte, pour mieux masquer, sur les questions essentielles, son impuissance, son incompétence et son inutilité. Ce sera une victoire à la Pyrrhus, il a perdu la bataille de la rue, et la bataille de l’opinion. Il est au plus bas dans les sondages. L’affaire Cahuzac a montré aux Français, après les frasques de Strauss-Kahn, mais aussi celles de Guerini, Andrieux, Dalongeville et bien d’autres, ce que sont devenus les socialistes : des êtres sans morale, qui ont parfaitement intégré le mot d’ordre de 1968 : « Jouissez sans entrave »surtout avec notre pognon !

Ce gouvernement est totalement discrédité, et si le mouvement se poursuit, en mai, sur d’autres objectifs, il ne résistera pas à une nouvelle contestation sociale et sociétale. Nous allons donc regarder avec beaucoup d’intérêt les différentes manifestations qui se préparent, dans la quinzaine qui vient. Le 1er mai, Marine Le Pen, qui a demandé la dissolution de l’Assemblée nationale, défilera le matin.  Fera-t-elle comme tous les ans, ou changera-t-elle son programme, au vu de la situation ? Dans l’après-midi, ce sera le tour des organisations syndicales, qui, pour nombre d’entre elles, ont appelé, par leurs bureaucrates, au vote Hollande ! Beau résultat, camarades, les travailleurs licenciés depuis apprécieront ! Puis, le 5 mai, ce sera Mélenchon qui, en service commandé, sera chargé de canaliser le mécontentement du peuple de France, et d’éviter qu’il ne bascule dans l’autre camp. A noter que le rebelle préféré du système, qui ose postuler à Matignon, ne réclame pas la dissolution, mais un grand coup de balai, ce qui ne mange pas de pain.

Ce 5 mai encore, La Manif pour Tous appelle à une nouvelle manifestation contre le mariage et l’adoption homo. Cette décision a amené Christine Tasin, au nom de Résistance républicaine, à repousser la manifestation prévue ce même jour au 22 juin, afin d’éviter une dispersion inutile des forces militantes.

Après cette quinzaine, nous verrons plus clair quant à la suite du mouvement… Mais plus tôt Hollande partira, plus vite nous nous débarrasserons de la caste des soixante-huitards qui a détruit des pans entiers notre pays, mieux ce sera pour la France et son peuple.

Cliquez sur le livre pour le commander

POUR COMMANDER RECONQUISTA OU MORT DE L’EUROPE

Vous pouvez adresser un chèque de 24 euros (5 euros de frais de port compris), à l’ordre de Riposte Laïque, à l’adresse suivante : Riposte Laïque, BP 10001, 78570 Chanteloup-les-Vignes.