Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Voilà des Corses intelligents et plus Corses qu'eux, tu meurs !!

J’ai rencontré des Corses patriotes qui refusent le régionalisme

 

 

Voilà des Corses intelligents, et, pourtant, plus Corses qu’eux, on ne trouve pas. Je le sais, j’en ai rencontré quelques-uns lors de mon voyage en Corse de février dernier.

 

Ils n’ont que LA COOORSE à la bouche. Ils n’ont que la fierté de leurs racines corses et de leurs ancêtres à la bouche.

 

Et pourtant ils refusent de faire le jeu de Bruxelles et de nos élites qui voudraient leur faire prendre des vessies pour des lanternes et leur vendre la Charte des langues régionales et minoritaires. Les Corses ne veulent pas d’une Corse sans la France et sans le français.

 

Ils savent que la Corse sans la France ce serait une catastrophe, économique et humaine. D’ailleurs, n’ont-ils pas, déjà, mis à mal le pernicieux projet de Jospin le 6 juillet 2003 ? On se souvient que le dépeçage de notre pays qui avait été prévu a été bloqué par les Corses qui, comme un seul homme, ont dit non au referendum qui leur était proposé. Non, les Corses ne voulaient pas d’un statut à part. Non les Corses ne voulaient pas devenir une espèce de Territoire d’Outre Mer supplémentaire. Non, les Corses ne voulaient pas que l’Assemblée de Corse ait des pouvoirs législatifs spécifiques. Non, les Corses ne voulaient pas de la fusion des deux départements (et, depuis, les Alsaciens, eux aussi, ne se sont pas laissé prendre et ont dit non au referendum attrape-idiot qu’on leur proposait à leur tour ; on lira pour mémoire le communiqué de Résistance républicaine avant le vote).

 

Ils savent aussi que la Corse cessant de parler français dans les tribunaux ou dans les administrations ce serait, également, une catastrophe absolue, et ils le disent très bien dans le Journal de Campagne de la liste Ajaccio Bleu Marine.

 

Je vous invite à lire attentivement les explications, limpides, des candidats de la liste RBM pour dire pourquoi ils sont opposés à la Charte européenne des langues régionales et minoritaires. Il s’agit là d’un élément complémentaire que nous versons à notre dossier sur le sujet.

ajacciobleumarine

Nous sommes heureux de retrouver sous la plume des candidats du RBM les arguments que nous nous évertuons à répéter depuis que Hollande a annoncé, pendant la campagne présidentielle, son intention de ratifier la Charte infâme. Rien n’empêche, actuellement, chacun, d’apprendre et pratiquer le corse, le breton, le catalan, le basque… en famille, entre amis ; à quoi bon ratifier une Charte qui ferait, de fait, disparaître le français et empêcherait que l’on se comprenne d’un bout de la France à l’autre ?

 

Il faut avoir une haine viscérale de la France et le désir  de tuer la mère pour rêver de la ratification de cette Charte, arme privilégiée par Bruxelles pour faire disparaître l’Etat nation et ce qui peut encore résister au rouleau compresseur de la mondialisation.

 

 

 

Les Corses de la liste Bleu Marine à Ajaccio ne sont de ces idiots utiles, ce sont nos frères d’armes. Puissent-ils  remporter les élections et apporter à Ajaccio la voix de la raison.

 

Christine Tasin